Et quand vient le silence (…)

 

« Et quand vient le silence (on se rend compte que personne n’avait rien d’important à raconter) »
est la première production du collectif Grande Surface.

Joué pour la première fois au Studio Claude Gauvreau en 2014,
il a été présenté du 8 au 12 décembre 2015  à La Chapelle – Scènes contemporaines


Inspiré par la dramaturgie de Rodrigo Garcia, « Et quand vient le silence (…) » est un objet scénique qui sonde les profondeurs de notre inertie, de notre désenchantement et de notre solitude.

Dans les dédales d’un centre commercial, des êtres humains essaient de reprendre contact avec la nature, cèdent à leurs pulsions destructrices, s’improvisent ambassadeurs pour Coca-Cola, cherchent à se rencontrer ou à mourir. Autant de manières de passer le temps. D’exister. Ce projet se veut un espace d’expérimentation et de rencontres où les disciplines et les imaginaires de chaque collaborateur s’imbriquent et se confondent pour créer un langage scénique puissant. Après avoir parcouru l’oeuvre percutante et incisive de Rodrigo Garcia, l’équipe de création s’est arrêtée sur une dizaine de courts textes dont elle offre ici une version plus personnelle grâce à un travail collectif de réécriture. À travers cette sélection, le spectacle questionne les effets de notre mode de consommation et ceux des nouvelles technologies sur nos relations avec le vivant. Les tableaux qui façonnent le spectacle oscillent constamment entre le merveilleux et le monstrueux et dévoilent tranquillement la tristesse, l’engourdissement, les déviances et le culte de la beauté qui enveloppent nos vies.

Vidéo : ©Jean-François Boisvenue


 

 [Le] collectif Grande Surface, qui a mis au monde cet objet pour le moins troublant, trouve facilement le liant, avec une hauteur dans le jeu, tout comme une scénographie audacieuse, complexe et maîtrisée qui exploite habilement la vidéo et le détournement d’éléments du décor pour transporter le spectateur — et son accompagnant débordant de préjugés — dans les univers parfois éclairés, parfois bien sombres qui façonnent avec intelligence cette sismologie de la vacuité des temps présents. »

Fabien Deglise – Le Devoir

 

Le genre de pièce qui fesse, qui rend perplexe, qui soulève des questions. Mais qui se garde bien d’apporter des réponses. Et quand vient le silence… (on se rend compte que personne n’avait rien d’important à raconter) du Collectif Grande Surface fonce tête baissée dans la vacuité de notre société. Et vise bien. Très bien. (…) De scènes en scènes, toutes plus intenses et étranges les unes que les autres, on explore les vices de la société. Les creux, les plis laids, les défauts. Et la beauté aussi. »

Mélissa Pelletier – Les Méconnus

               Télécharger le dossier de presse de « Et quand vient le silence (…)

 


Interprétation : Chloé Barshee, Jérôme Bédard, Véronique Lachance, Audrey Leblanc, et Mickaël Tétrault-Ménard
Écriture de plateau : Joanie Poirier et Jonathan Saucier
Scénographie : Claire Renaud (costumes et accessoires), David Poisson et Pascal Cousineau (Décor et vidéo) Jonathan Saucier (environnement sonore), et Charlotte Hoffmann (éclairages)

Direction de production : Joanie Poirier, Claire Renaud et Charlotte Girard
Assistante costume et accessoires : Manon Guiraud
Conseillère à la dramaturgie : Andréane Roy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos : ©Marc Bruxelle

Publicités